Le forum de Samer
Bonjour !
Si vous n'êtes pas inscrit, vous ne voyez qu'une partie du forum.
Si vous habitez Samer et ses environs, venez nous rejoindre, et la rubrique "commune" vous sera accessible.
Pour cela il vous suffit de cliquer sur "Nous rejoindre".
Si vous êtes déjà membre, n'oubliez pas de cliquer sur le bouton "OFF"
Amicalement.
L'administrateur


Forum non officiel de Samer et ses environs
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» quelques questions légitimes
Aujourd'hui à 14:46 par jean-pierre

» Compte rendu de la réunion du conseil municipal du 19 mars 2018
Mer 4 Avr 2018 - 18:27 par admin

» Le forum et Facebook
Dim 25 Mar 2018 - 7:51 par admin

» Accueil de loisirs du 23 au 27 avril 2018
Ven 16 Mar 2018 - 18:00 par admin

» Compte rendu de la réunion du conseil municipal du 15 janvier 2018
Lun 12 Mar 2018 - 12:42 par admin

» La Voix du Bourg N°32
Jeu 15 Fév 2018 - 12:27 par admin

» Voix du Bourg édition spéciale
Mar 13 Fév 2018 - 20:45 par admin

» Accueil de loisirs 26 février au 2 mars 2018
Lun 22 Jan 2018 - 16:42 par admin

» Philippe Botte, 40 ans à la tête des services de la mairie
Dim 24 Déc 2017 - 9:52 par admin

» Compte rendu de la réunion du conseil municipal du 20 novembre 2017
Dim 17 Déc 2017 - 11:02 par admin

» La Voix du Bourg N°31
Jeu 16 Nov 2017 - 16:11 par admin

»  Compte rendu de la réunion du conseil municipal du 16 octobre 2017
Mar 7 Nov 2017 - 21:39 par admin

» Le compte FaceBook supprimé, nouvelle page
Dim 22 Oct 2017 - 18:10 par admin

» Le PV électronique mis en service d’ici la fin de l’année
Mer 18 Oct 2017 - 18:14 par admin

» reprise entrainement seniors
Mar 15 Aoû 2017 - 17:17 par Eric

» La Voix du bourg N°30
Sam 29 Juil 2017 - 21:13 par admin

» Compte rendu de la réunion du conseil municipal du 30 juin 2017
Jeu 20 Juil 2017 - 7:54 par admin

» Accueil de loisirs juillet et août 2017
Jeu 11 Mai 2017 - 7:33 par admin

» Compte rendu de la réunion du conseil municipal du 10 avril 2017
Dim 7 Mai 2017 - 8:20 par admin

» SAMER - Des fruits et légumes disponibles en libre-service 24 heures sur 24
Mar 2 Mai 2017 - 12:35 par admin

» La Voix du bourg N°29
Ven 28 Avr 2017 - 19:14 par admin

» résultats élection présidentielle du 23 avril 2017 à SAMER
Dim 23 Avr 2017 - 18:44 par admin

» Extrait Delta FM du 21 avril 2017
Sam 22 Avr 2017 - 20:57 par admin

» À Samer, les travaux du prochain Leclerc vont démarrer avec 50 emplois à la clé
Jeu 13 Avr 2017 - 16:44 par admin

» Compte rendu de la réunion du conseil municipal du 20 mars 2017
Lun 10 Avr 2017 - 11:11 par admin


Partagez | 
 

 Comment assurer la survie de la fraise de Samer face à celles cultivées hors sol ?

Aller en bas 
AuteurMessage
filo
Admin


Commune : Samer
Réputation : 12

MessageSujet: Comment assurer la survie de la fraise de Samer face à celles cultivées hors sol ?   Mer 1 Juin 2011 - 5:39

Comment assurer la survie de la fraise de Samer face à celles cultivées hors sol ?

mercredi 01.06.2011, 05:07 - La Voix du Nord

Louis dans un de ses champs, avec son petits-fils Jean-Loup, qui l'aide à cultiver ses fraises.

| ON EN PARLE |

Bien rouge, pleine d'arômes, appétissante, on la trouve déjà sur les étals depuis début mai. Mais comment se porte la fraise de Samer ? Le tour de la question avec Louis Sart, président du syndicat des producteurs de fraises de Samer depuis avril.
boulogne@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX » PAR EMMANUELLE DUPEUX

Comment sont les fraises cette année ?
Excellentes ! Pleines de vitamines, de soleil et de goût. Il y a très peu de déchets. Elles sont moins grosses que les années précédentes car il a moins plu mais sinon, il y a un beau potentiel de fruits. » > Elles sont en avance... « Oui, de trois semaines. J'ai 70 ans et je n'ai jamais connu des fraises de pleine terre en avance de cette façon. Les premières ont été cueillies fin avril !

Combien y a-t-il de producteurs autour de Samer ?
Il y a 35 petits producteurs... Mais à la création du syndicat en 1968, ils étaient 120. Depuis 1991, on a donc été heureux d'accueillir six professionnels dans notre groupe, tous agriculteurs, qui ont bénéficié du renom de l'appellation. Avec l'entrée dans l'intercommunalité de Desvres-Samer, nous avons aussi accueilli l'an dernier des producteurs de Wirwignes et Longfossé. Des gens qui font eux aussi des fraises de pleine terre.

Il y a donc de moins en moins de petits producteurs ?
Toutes les personnes âgées n'ont pas trouvé de jeunes prêts à se dévouer à la culture de la fraise. Nous essayons bien de les motiver mais ça reste sans effet. Dans nos statuts, il est prévu qu'on aide ceux qui veulent s'installer... C'est un travail épuisant, toujours courbé. Tout est fait à la main. La fraise de Samer demande une attention 365 jours par an. Contrairement à d'autres, elle pousse naturellement. Il n'y a que du fumier dans la plantation. On la paille...
La fraise de Samer est une passion, une dévotion. Tous ceux qui la cultivent veulent le faire le plus longtemps possible. Moi, j'adore voir le résultat de mes efforts !

Un plan d'action est-il envisagé pour sauver la fraise de Samer ?
Il va y avoir une relance de la culture de la fraise en collaboration avec la mairie de Samer et l'intercommunalité. Cette dernière a embauché une stagiaire. Elle doit notamment rencontrer les agriculteurs de Desvres et Samer pour voir si certains seraient intéressés de se mettre à la fraise.

La fraise de Samer est uniquement cultivée en pleine terre...
Exactement ! On vient d'ailleurs de le stipuler dans nos statuts. Il est écrit que pourra être exclu du syndicat tout adhérent cultivant des fraises hors sol.

C'est important pour vous...
Les fraises hors sol sont plantées dans des sacs (...) et alimentées au goutte à goutte. Ça me fait un peu penser aux volailles de batterie, qui n'ont rien à voir avec le poulet fermier. Ce n'est pas la même qualité ! C'est de la fraise industrielle. En septembre, on va essayer de voir notre député (F. Cuvillier) pour qu'il soulève la question à l'Assemblée nationale : que les consommateurs soient avertis quand ils achètent des fraises hors sol. Celles-ci sont malheureusement en essor - notamment dans le Montreuillois ou à Landrethun-les-Ardres -. Ici, on se bat pour la qualité et la continuité de la fraise de pleine terre ! Nous sommes les derniers des Mohicans.
Revenir en haut Aller en bas
 
Comment assurer la survie de la fraise de Samer face à celles cultivées hors sol ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Samer :: A PROPOS DU FORUM :: Archives-
Sauter vers: